Spontané, émouvant, paragraphe après paragraphe,… souvent surprenant


Le livre

Tomahawk est le résultat de quatre années de gestation et de trois réécritures. Après avoir hésité à en faire un roman l’auteur a préféré l’authenticité à la fiction et en a fait un essai autobiographique qui témoigne avant tout d’une expérience humaine.

Le livre fait découvrir au lecteur le monde de la gestion de l’innovation et du changement comme l’auteur l’a lui-même découvert.

Comment innover, créer, changer les organisations pour faire évoluer une société dont le modèle n’encourage pas l’évolution ?

Ce modèle, influencé par un leadership multimillénaire, plutôt directif que collaboratif, issu de notre passé historique et religieux, et mu par la seule productivité financière qui est une productivité de production et non de création, est entièrement orienté vers le profit généré par la production.

En conséquence il forme, par l’intermédiaire de l’école, avant tout des producteurs spécialisés sans leur donner les moyens d’une compréhension globale de leur environnement ni la moindre initiation à la gestion du changement slots. Par ailleurs, en étouffant leur identité propre par des « Fais ce qu’on te dit » trop directifs et en les mettant en compétition les uns contre les autres, il omet de développer en eux les qualités nécessaires à la gestion de l’évolution, la créativité et la collaboration. Cela se traduit par un cloisonnement des fonctions, des cultures et des esprits qui vient s’ajouter aux conflits d’intérêts pour générer ce que l’on a coutume d’appeler la « résistance au changement ».

Ce manque de «culture du changement» et ce formatage à la seule productivité financière ont une triple conséquence:

  • Nos organisations ont du mal à faire les bons diagnostics et à mettre en œuvre les solutions appropriées face aux problèmes rencontrés,
  • L’équilibre des individus est menacé quotidiennement du fait du musellement de leur identité, générant ainsi frustrations, agressivité, mal-être et conflits,
  • Notre société ne parvient à faire évoluer notre condition humaine que très lentement et par à-coups brutaux lorsque le niveau d’inconfort atteint par une quantité suffisante d’individus déclenche de sanglantes confrontations. A l’image du « Tomahawk » qui a évolué de la hache de pierre au missile de croisière qui a bombardé Bagdad, notre société n’a su évoluer que technologiquement, nos comportements sont en revanche restés  figés a l’âge de pierre, ère des rapports de force brutaux.

Aujourd’hui, l’exclusion est la plus oppressante des menaces qui pèse sur l’ensemble des individus car elle est constante et personne ne peut s’en sentir réellement protégé du fait d’une spéculation financière, sans contrôle ni contre-pouvoir, qui méprise l’être humain au profit de la seule valeur reconnue institutionnellement par notre société comme symbole de succès: l’argent !

Pour lutter contre cette menace, attendrons-nous, comme d’habitude, le point de rupture qui nous fera nous massacrer de nouveau et finalement nous aligner sur la loi exclusive des futurs vainqueurs,…avant de recommencer ultérieurement ?

Y-a-t-il une approche alternative à celle des conflits successifs pour faire évoluer notre condition humaine, une approche qui soit proactive plutôt que réactive, une approche qui rassemble et non qui divise ? 

Oui, dans toute gangue repose heureusement un diamant. En l’occurrence, dans le domaine de la gestion de l’évolution, ce diamant est l’identité unique de chaque individu. De fait, les individus contribuent à faire de chaque organisation une mosaïque de savoirs et de cultures qui la rend unique et très difficile à copier. Cette diversité représente également un fantastique atout et un capital inestimable en matière de créativité collective pour qui sait l’orchestrer.

Le respect de l’identité de l’individu est le fondement de sa créativité, de sa motivation, de sa collaboration et de son équilibre. Avec ceci en tête, comme fil directeur de vos décisions et actions, vous pouvez faire des miracles, rendre possible l’impossible en surmontant la résistance au changement, rendre opérationnelle l’utopie à l’origine de tout projet de création.

C’est ce que ce livre vous amène à comprendre au fil des expériences vécues par l’auteur depuis sa naissance, en tant qu’enfant, père, citoyen, employé puis entrepreneur. Loin d’être pessimiste,’ il s’inscrit dans le futur avec le projet de promouvoir le respect de l’identité de l’individu pour en faire l’un des piliers fondateurs de notre école de demain.

Bonne lecture.